Un peu en retard, voici comme l’année dernière le point sur les films de l’année (du moins ceux que j’ai vu).
Cette année il y a vingt-sept films dans la liste et une bonne critique ça doit tenir en un tweet ou deux. Donc c’est parti : par ordre chronologique, avec une notation précise et toujours justifiée : de 😄 à ☹.

Le garçon et la bête 😄

Deuxième semaine de janvier sort Le garçon et la bête, le très attendu nouveau film de Mamoru Hosoda. Un de mes films de l’année. Esthétique et émouvant, le film m’a embarqué à bras-le-corps dans son univers. Je n’ai pas vu la séance passer ni les quelques longueurs que certains lui reprochent. Si vous ne l’avez pas vu, allez-y, et profitez-en pour voir le reste de la filmographie de papa Hosoda.

Spotlight 😄

Spotlight est une de mes sorties préférées de l’année. C’est l’histoire romancée de l’équipe d’investigation du Boston Globe à l’origine des révélations concernant le scandale d’abus sexuels dans l’archidiocèse de Boston. C’est intéressant, bien construit et il y a même un peu de data porn.

Les délices de Tokyo 😊

Un film très frais, à la fois super triste et extrêmement optimiste. J’avais envie de manger des dorayaki comme jamais en sortant du cinéma.

Zootopia 😄

Je réitère ce que je disais en sortant de ma séance de Zootopia : que les parents montrent ce film à leurs gosses et que les gosses montrent ce film à leurs parents. C’est pour moi le meilleur Disney (et de loin) depuis trèèèèèèèèès longtemps. Son message est clair et important, sans être niais, et en plus il y a Shakira.

The Revenant 😐

Pour moi une des sorties les plus overrated de 2016. OK la photo est belle (très belle), mais le film est long (très long) et la surenchère de gore bien gratuite. C’était pas mon délire et ça m’a fait fermer les yeux, certaines fois par sommeil, certaines fois par dégoût. Je conseille seulement si vous avez trois heures devant la gueule et rien d’autre à regarder.

10 Cloverfield lane 😐

Howard est-il un dangereux psychopathe ? C’est la question qu’on se pose pendant une large partie du film. Puis le dernier tier ou quart arrive et casse tout l’ambiance qui avait été construite, décevant (mais à voir, peut-être).

Captain America: Civil War 😐

Allez, encore une fois, j’aime pas le MCU. Je suis allé voir Captain America: Civil War je ne sais plus bien pourquoi. Je le placerai sans doute dans le haut du paquet mais bon… Ça n’a pas grand rapport avec Civil War et il y a quelques incohérences un peu nulles, rien de nouveau sous le soleil des films Marvel.

Hana to Arisu Satsujin Jiken 😊

Peut-être pas un must see de cette année mais une vraie bonne surprise, Hana to Arisu embarque le spectateur dans une histoire à mi-chemin entre l’enquête et les délires d’adolescents. Si on passe outre quelques plans dans une 3D assez lamentable on passe un très bon moment.

The Nice Guys 😊

Vu dans l’avion en allant en Corée, on me l’avait déjà pas mal vendu et je n’ai pas été déçu. C’est rythmé, juste et drôle : de quoi passer un bon moment.

X-Men: Apocalypse ☹

La seule qualité que je peux trouver à ce film c’est d’avoir réussi à me faire dormir pendant mon affreux vol retour depuis la Corée.

Warcraft 😊

Vous avez demandé le fan-service, ne quittez pas. J’aime énormément le lore de Warcraft et j’aime le kitsch, alors j’ai été bien heureux devant ce film. Il y a d’énormes libertés qui sont prises avec l’univers et l’histoire, mais loin de m’avoir dérangé, ça m’a même étrangement fait apprécier ce film un peu plus.

Popstar: Never Stop Never Stopping 😊

Qu’attendre d’un film de The Lonely Island à part des chansons absurdes, un humour nul et un max de guests ? Le contrat est rempli.

Elle 😄

Je suis un grand amateur de Paul Verhoeven donc j’attendais Elle avec impatience, et encore une fois je trouve qu’il tape dans le mille. Je n’ai rien à dire sur le casting, même si je comprends qu’on peut avoir du mal avec Isabelle Huppert (qui est ici très Isabelle Huppert). Verhoeven a réussi à me tenir dans son film en tenant et relâchant la pression et le malaise aux bons moments.
À mon avis une des meilleures sorties de l’année.

Neon Demon 😐

Certainement un des films les plus clivants de l’année, je n’ai personnellement pas adoré Neon Demon. Alors, oui, esthétiquement c’est complètement dingue, que ce soit de point de vue de la photo, de la couleur, de l’audio etc. Mais au-delà de ça c’est pour moi surtout suitant d’arrogance.

Finding Dory 😐

Qu’est-ce que je peux bien dire sur Finding Dory… C’est plat plat plat, y’a pas grand-chose à y aimer ni à y détester. Du coup, suivant !

La Tortue Rouge 😊

Attention La Tortue Rouge est un film plus ou moins muet, j’imagine que ça peut en rebuter plus d’un. Mis à part ça, c’est un magnifique film, envoutant et poétique. Ça a été une bonne année pour l’animation au cinéma !

Ghostbusters 😐

D’abord ça a été «Oui ! Oui ! Oui ! Un nouveau Ghostbusters !». Puis il y a eu un max de shitstorms autour du film. Puis j’ai complètement oublié qu’il devait sortir. Puis je m’emmerdais un après-midi, je l’ai regardé et j’ai été déçu. Même le magnifique sens comique de Kate McKinnon n’a pas pu rattraper les gros problèmes de réalisation, de montage etc.

Boo-san-haeng 😄

S’il est ultra classique dans ses personnages comme dans sa construction, Dernier train pour Busan n’en est pas moins grandiose. En le regardant, on a l’impression que le film ne s’arrêtera jamais et on retient son souffle à chaque scène mettant en danger l’un des personnages. Certainement à voir pour les amateurs du genre, entre film catastrophe et film d’horreur.

Blair Witch ☹

Le frère de Heather retourne dans la forêt de Blair, on est en 2016 et voilà la suite directe à The Blair Witch Project de 1999. Eh bah c’est pas terrible… L’inconsistance des changements de point de vue a fini par me perdre. Par moment filmé en vue subjective, par moment en «found footage» et par d’autres en vue complètement extérieure, c’est le bordel. Le seul point constant du film réside dans les hurlements ininterrompus. Ah et la fin est caca.

Kubo and the Two Strings 😐

Je ne sais pas si j’aime ou si je déteste l’esthétisme de Kubo and the Two Strings. Ce que je sais c’est que je me suis un peu ennuyé et que c’est sans doute une sortie de 2016 esquivable sans crainte.

Ah-ga-ssi 😊

Un drame en trois actes entre Corée et Japon. On ne sait jamais vraiment pour qui avoir de l’empathie et pourtant on reste accroché d’un bout à l’autre (même si le film dure quasiment deux heures et demie).

Homo sapiens 😊

Quel visage aura la Terre après la disparition de l’humanité ? Clairement pas un film pour tout le monde, Homo Sapiens se compose uniquement de longs plans fixes de constructions humaines abandonnées. Au pire, vous pouvez laisser ça tourner sur un grand écran pendant que vous faites autre chose.

Doctor Strange ☹

Remboursez-moi ! Un Benedict Cumberbatch encore et toujours dans le même personnage, des seconds rôles plus que moyens et les gimmicks (tiens, si on arrêtait une scène d’action avec un gag absurde !?) que j’exècre le plus dans le MCU : tout est là pour me faire plaisir… J’aurais carrément apprécié le dénouement s’il n’arrivait pas comme un cheveu sur la soupe. En plus je m’étais trompé de ciné et farci ce film tout seul…

Moana 😊

Allé voir un peu par hasard et sans grande conviction, Moana ne m’a pas particulièrement touché (même si ce n’est pas un mauvais film). C’est techniquement assez dingue mais un peu bateau (lol) dans l’ensemble. Les chansons sont cool et restent en tête, attention.

Arrival 😊

Bon allez, j’ai triché et j’ai vu ce film en janvier mais je le cale quand même ici.
Pour une fois qu’on a droit à un film de rencontre extra-terrestre nous épargnant les ratakatakak boum boum habituels, je me devais d’aller le voir. En plus avec une personnage principale linguiste, il mêle plusieurs trucs que j’aime bien.
Dans l’ensemble j’ai passé un très bon moment. Par contre, je trouve assez compliqué d’en aborder les défauts sans le spoiler complètement.

Rogue One: A Star Wars Story 😄

Je suis un fanboy, mon avis ne devrait pas peser, mais c’est mieux que Star Wars VII: The Force Awakens. Le film est bourré de fan-service, et les scènes de bataille (surtout les batailles spatiales) ont fait plaisir au gamin au fond de moi.

Assassin’s Creed ☹

Moi on m’a forcé, mais si vous le pouvez, passez votre chemin parce que c’est risible de nullité.