Qu’on ait choisi Firefox, Chrome, Opera, Safari, Edge (il paraît que c’est le nouveau nom d’Internet Explorer), ou même Vivaldi (eh oui, il y en a…), on passe chaque jour un temps certain à utiliser un navigateur web. On ne s’en doute pas forcément, mais cette utilisation intensive peut laisser pas mal de traces.

Pourtant, il n’est pas très compliqué de réduire ces traces de pas numériques. Voici quelques étapes indispensables à une navigation plus «responsable».

Utilisons des logiciels libres

Alors avant tout, je suis désolé, mais il serait mieux de quitter les navigateurs propriétaires et d’adopter Firefox. Pourquoi ? Simplement parce qu’en tant que logiciel libre, l’intégralité de son code source est disponible et peut donc être étudié et révisé par la communauté.

Mangeons un peu moins de cookies

Bon ! Mais utiliser Firefox ne suffit pas à alléger nos traces.

Direction le menu de configuration «Vie privée», et dans la section «Historique», on choisit «utiliser les paramètres personnalisés pour l’historique» afin de pouvoir régler comment notre navigateur doit se comporter vis-à-vis des cookies.

Un cookie, c’est un petit fichier contenant du texte qu’un site Internet envoie sur notre ordinateur. Ils sont utilisés pour beaucoup de choses utiles et pratiques, comme par exemple retenir le contenu de notre panier sur une boutique en ligne avant qu’on n’en finalise la commande. Mais ces fichiers peuvent aussi être utilisés pour nous marquer et suivre nos actions un peu partout sur Internet.
Il est donc important de trouver un juste milieu quant à leur utilisation.

Premièrement, réduisons le nombre de cookies indésirables en refusant les cookies tiers. Car les sites que l’on visite directement ne sont pas les seuls à pouvoir nous faire discrètement télécharger des cookies.
Les cookies peuvent aussi venir de sites hébergeant les encarts publicitaires que l’on voit un peu partout sur Internet. Le problème, c’est que ces cookies peuvent donc être utilisés pour nous suivre sur toutes les pages affichant les mêmes encarts publicitaires.
Donc, on passe «Accepter les cookies tiers» sur «jamais».

Deuxièmement, assurons-nous de la durée de vie de nos cookies.
Un cookie est supprimé dans deux cas : si sa date d’expiration est dépassée ou si il est supprimé manuellement. On va donc régler «Les conserver jusqu’à» sur «la fermeture de Firefox». Comme ça, tous les cookies seront nettoyés à la fermeture du navigateur.

Et faisons le plein de modules

Il est possible d’installer un certain nombre de modules dans Firefox. Certains d’entre eux sont très utiles et très performant pour protéger un peu plus nos données personnelles.

Tout d’abord, uBlock Origin, Disconnect et Privacy Badger sont d’excellents bloqueurs de scripts qui empêcheront une majorité de trackers (des scripts ayant pour but de collecter diverse informations) de s’exécuter.

Ensuite, HTTPS Everywhere sert à forcer autant que possible l’utilisation du protocole HTTPS.
Pour naviguer sur Internet, notre ordinateur échange en permanence des données avec des serveurs sur lesquels sont stockés les sites web. Ces informations sont habituellement échangées en clair (et donc lisible par n’importe qui) via le protocol HTTP. En utilisant HTTPS, les informations échangées sont illisibles à tout autre personne que leur émetteur ou leur récepteur.

On peut remarquer qu’un cadenas apparaît à côté de l’adresse d’un site consulté via HTTPS.

Partager et informer !

Pour finir, le plus important est d’informer son entourage et de l’inciter à faire attention à son tour. La protection de nos données personnelles et de notre vie privée est un problème global, être conscient des traces qu’on peut laisser sur Internet est la première étape de sa résolution.